Bonjour, bonjour ! 

Avant de commencer, je tiens à m’excuser du manque d’article de cette semaine. Un petit voyage chez mes parents et voilà, c’est l’anarchie ! C’est pour ça que cette semaine vous aurez deux petits articles mais tout reviendra dans l’ordre la semaine prochaine. Bref, trêve de bavardage, commençons cette article ! 

En voyant l’autre jour à la télé la fontaine de Trevi de Rome, je me suis demandée où partait tout cet argent. Je n’ai capté qu’un seul chiffre  » 3.000 € quotidien ». C’est énorme sachant que les gens n’y jettent ni billets, ni chèques, uniquement des pièces. En me renseignant un peu plus, j’ai découvert que la fontaine accueillait non moins d’un million d’euro par an. Cette amas de pièce est dû à une tradition née avec la Fontaine. 

La légende :

Une fois en plein centre de la capitale Romaine, dans cette fontaine surplombé d’une statue de Neptune sur ses chevaux marins, il serait bien venu de lancer, de dos, deux pièces avec la main droite. Selon les différentes croyances, la première aurait soit pour but de faire une avance à Caron (1), soit de permettre aux gens de faire un vœux et la seconde servirait à promettre de revenir à Rome dans le futur. Croyance, superstition, légende, amusement, peu importe cela rapporte un max d’argent. 

Le don d’argent :

On pourrait penser que tout cet argent est ramassé par la ville de Rome et sert à la rénovation, l’entretient ou je ne sais encore quelle service pour la Fontaine. Bien que certaines pièces soient volées et servent illégalement à ces voleurs, tout ce que la ville de Rome peut ramasser est reversé à une association caritative catholique du nom de Caritas Internationalis (2). Avec cet argent, ils ont pu organiser ​​un programme qui offre des éléments essentiels à ceux qui sont dans le besoin à Rome, et ont aussi ouvert une épicerie pour les plus démunis.

Donc la prochaine fois que vous irez à Rome, Nevermind de jeter quelques euros, ils serviront pour une bonne cause ! 

Julie.

(1) Caron est le personnage de la mythologie greco-romaine permettant aux morts de passer dans les enfers (ce qui est juste l’au-delà et non la vision négative que l’on a aujourd’hui). Afin de pouvoir passer de l’autre côté et de payer le passeur, la famille du défunt déposait quelques pièces sous sa langue.
(2) http://www.caritas.org/fr/

Articles similaires

Les questions de Julie

Offrez une seconde vie à vos vieilles binocles

Bonjour, bonjour Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un article qui peu faire du bien à plein de monde sans trop d’effort, le top non ? Portez-vous des lunettes ? Peut-être que quelqu’un de votre entourage Lire la suite…

Les questions de Julie

Mesdames, votre postérieur serait-il joli comme un cœur ?

Bonjour, bonjour Connaissez-vous ça : « ❤ » ? Je suis sûre que je n’ai pas besoin de vous expliquer que ce symbole représente un cœur, souvent utilisé pour représenter l’amour. Mais connaissez-vous l’origine ce symbole ? Si non, Lire la suite…

Les questions de Julie

« Joindre les deux bouts » : les origines.

Bonjour bonjour, Aujourd’hui on se retrouve pour un billet un peu nouveau sur le site dans lequel je vais vous expliquer les origines d’une expression de notre quotidien. Entre histoire et français, je vais commencer Lire la suite…