Bonjour,  bonjour !

Comme 60% des gens sur terre, vous avez sûrement, un jour ou l’autre, déjà ressenti cette sensation étrange que l’on appelle « sensation de déjà-vu ». Ces bizarreries de la vie nous surprennent lorsque nous ne nous y attendons pas, nous donnant l’impression de revivre un moment de vie accompagnée d’un sentiment dérangeant. Je me suis donc intéressée à l’origine de ces sensations pour comprendre au mieux ces tours de passe-passe de notre cerveau.

Un phénomène qui n’est pas nouveau :

PIXOLOGICSTUDIO

Ces sensations ne sont pas nouvelles chez l’homme, bien qu’elles n’aient été définies qu’en 1876 par Emile Boirac, elles intriguent les scientifiques depuis l’Antiquité. Au IVè siècle, Saint Augustin essaya de les comprendre. Il se méfiait de cette étrange impression qu’il pensait venir des démons pour nous tester sur des idées de vies antérieures ou de réincarnation.

Pour le grand psychanalyste Freud, ces sensations sont des souvenirs refoulés qui refont surface. Cela cache un traumatisme ou un désir inacceptable pour le sur-moi, cette partie de nous qui a le rôle de modèle idéal, en opposition avec nos désirs. Dans Psychopathologie de la vie quotidienne, Freud se prend comme exemple et ajoute même :

« En ce qui concerne les quelques rares et rapides sensations de déjà vu que j’ai éprouvées moi-même, (…) il s’agissait chaque fois du réveil de conceptions et de projets imaginaires (inconnus et inconscients) qui correspondait, chez moi, au désir d’obtenir une amélioration de ma situation. »

(Psychopathologie de la vie quotidienne,  ch 12 – Payot, 1975)

La première théorie :

Depuis des années, une théorie domine sur ce sujet qu’Emile Boirac a expliqué, en 1916, dans son ouvrage L’avenir des sciences psychiques. Selon lui, cette sensation est apparue lors d’une rencontre avec le contenu d’un rêve oublié, partiellement ou totalement, ou d’une situation que l’on vit « en état de veille », cet état où l’on est physiquement présent mais où notre esprit s’évade. Les facteurs de ces impressions de déjà-vu seraient potentiellement le stress, la fatigue ou l’ivresse. Dans ce cas-là, notre cerveau imprimerait directement la situation dans notre mémoire, nous donnant cette impression d’avoir déjà-vécu la scène lorsque nous revenons à nous.

Des études ont essayé de montrer que les impressions de déjà-vu étaient dues à un court dysfonctionnement dans une zone du cerveau impliquée dans la mémoire autobiographique. Mais les dernières recherches à ce sujet viennent contrer toutes les théories créées autour de ce phénomène.

La nouvelle explication :

Akira O’Connor

Cette découverte, nous la devons au chercheur Akira O’Connor, de l’université de St Andrew au Royaume-Uni. Il explique comment il a pu observer le cerveau lors d’une sensation de déjà-vu et comment ce qu’il a observé invalide les théories précédentes.

Son astuce a été de créer des faux souvenirs aux volontaires. Les chercheurs leur lisaient une série de mots du champ lexical du sommeil sans jamais prononcer ce mot, ni même un mot commençant par un « s ». A la fin de leur énumération, les chercheurs demandaient aux participants s’ils ont entendu un mot commençant par un « s », c’est ici que la magie opère. Les participants savent qu’ils n’ont pas entendu de tels mots, pourtant tout le champ lexical évoque le sommeil, ce qui créer cette confusion lors de la réflexion et cette impression de déjà-vu.

Contrairement à ce que l’on pensait depuis lors, ce ne sont pas les régions du cerveau de la mémoire mais celles liées à la prise de décision qui sont actives lors des déjà-vu. Pour les chercheurs, cela signifie que le cerveau va vérifier dans la mémoire s’il n’y a pas une sorte d’erreur. Cela signifierait donc que le cerveau fonctionne correctement et qu’il cherche à corriger nos faux souvenirs.

Jusqu’aux prochaines études qui nous en dira un peu plus sur ces anomalies de notre cerveau, voilà ce que nous savons sur les impressions de déjà-vu. Il y a encore du chemin à faire pour comprendre entièrement le cerveau humain mais Nevermind, nous avons des bons chercheurs.

Avant de vous quitter, je tiens à remercier Mégane qui m’a donné ce sujet à travailler. Comme elle, si vous avez des questions qui vous trottent dans l’esprit, n’hésitez pas à me les poser dans la section commentaire en dessus de l’article. Je me ferais un plaisir de faire un article pour y répondre.

Julie.

Sources :
http://www.circee.org/?Les-impressions-de-deja-vu
http://www.psychologies.com/Therapies/Psychanalyse/Inconscient/Articles-et-Dossiers/Que-cachent-nos-sensations-de-deja-vu
http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/18/les-chercheurs-auraient-enfin-perce-le-mystere-de-limpression-d/
http://akiraoconnor.org/

Articles similaires

Les questions de Julie

Offrez une seconde vie à vos vieilles binocles

Bonjour, bonjour Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un article qui peu faire du bien à plein de monde sans trop d’effort, le top non ? Portez-vous des lunettes ? Peut-être que quelqu’un de votre entourage Lire la suite…

Les questions de Julie

Mesdames, votre postérieur serait-il joli comme un cœur ?

Bonjour, bonjour Connaissez-vous ça : « ❤ » ? Je suis sûre que je n’ai pas besoin de vous expliquer que ce symbole représente un cœur, souvent utilisé pour représenter l’amour. Mais connaissez-vous l’origine ce symbole ? Si non, Lire la suite…

Les questions de Julie

« Joindre les deux bouts » : les origines.

Bonjour bonjour, Aujourd’hui on se retrouve pour un billet un peu nouveau sur le site dans lequel je vais vous expliquer les origines d’une expression de notre quotidien. Entre histoire et français, je vais commencer Lire la suite…